Trésors royaux d’Abomey : retour au Bénin

 
Trône royaux

Jusqu’au 31 octobre 2021 dernier 26 œuvres restituées à la République du Bénin ont été présentées au public au Musée du Quai Branly - Jacques Chirac - avant leur retour dans leur pays d’origine dans l’exposition « BÉNIN, la restitution de 26 œuvres des trésors royaux d’Abomey. »

Près de 130 ans après leur entrée dans les collections nationales françaises, ces trésors de l’ancien royaume du Danhomè devaient reprendre le chemin du Bénin, d’où ils avaient été pillés lors de la prise de la capitale du royaume du Dahomey (actuel Bénin) par les troupes françaises dirigées par Alfred Dodds.


Siège royal

Il s'agit de 26 œuvres dont la statue anthropomorphe du roi Ghézo, les portes du palais royal d'Abomey, la statue anthropomorphe du roi Béhanzin et de plusieurs autres œuvres.


Statue royale mi-homme mi-oiseau

Il existe aussi un retour de biens culturels béninois depuis des collections privées.


Récade ou sceptre royal

C'est le cas notamment des 27 récades ayant rejoint le Petit Musée de la Récade (1) au Bénin en janvier 2020.

Ce « retour au pays natal » est une initiative du galeriste parisien Robert Vallois et du Collectif des antiquaires de Saint-Germain-des-Prés.

(1) Une récade (ou makpo) est un sceptre royal de l'ancien royaume du Danhomè, en forme de crosse ou de hache.

C'est l'un des symboles d'autorité du souverain, également un bâton de commandement remis au messager pour garantir à son destinataire l'authenticité du message royal.

Le terme est en effet dérivé du portugais recado qui signifie « message » ou « commission ».

La récade comporte généralement un manche coudé de cinquante centimètres environ, parfois clouté de métal.

La lame est découpée ou décorée d'un motif symbolique en métal rapporté.

Il peut s'agir du symbole d'un roi d'Abomey :

un lion pour Glélé, un requin dans le cas de Béhanzin.


(Ambre DELCROIX & Olivier THIBAUD)


Autel portatif


Autel portatif



Portes du palais royal



Homme requin







Tabouret tripode de dignitaire





Une marée humaine envahit les jardins du Musée du Quai Branly dans l'espoir de pouvoir admirer les trésors royaux du Dahomey


Commentaires