dimanche 11 juillet 2021

A Chambord, les « Arborescences » de Lydie Arickk interrogent la vie

 

Jusqu’au 17 octobre 2021 Le château de Chambord vous invite à une visite repensée avec « Arborescences », les œuvres monumentales de Lydie Arickk.


Le fameux escalier à double révolution

Nous Vivons : le titre du livre publié par Lydie Arickx en 2014 aurait pu être celui de son exposition à Chambord, tant celle-ci serait un hymne à la vie dans un contexte où une telle déclaration est si nécessaire….

Artiste aussi à l’aise dans la peinture, le dessin, la sculpture que dans les performances, Lydie Arickx est l’une des figures majeures de l’expressionnisme français.

Puissante, libre, protéiforme, son œuvre interroge la vie sous toutes ses formes.

À Chambord, son exposition est, tout simplement, la vie, son efflorescence, sa pluralité joyeuse, soulignant la signification du monument comme lieu de l’élan vital, dont l’escalier à double révolution, avec sa structure rappelant celle de l’ADN, constitue le symbole majeur.

Les « arborescences » de l’exposition rencontrent ainsi le véritable arbre de vie qu’incarne l’escalier monumental, comme l’espace végétal qui entoure le monument.

La définition même du terme, conjuguant dessin (la forme de l’arbre), objet (l’arborescence informatique par exemple) et organe (l’arborescence des veines ou des poumons), ouvre tout un ensemble de possibilités qui, dans l’exposition, épousent le flux vital, et explorent la diversité qu’il produit.

Les arborescences proposées par Lydie Arickx refusent toute hiérarchie pour prendre le parti du multiple, de l’excédent, du croisement et des transfuges, de sorte que les trois règnes (animal, végétal et minéral) sont appelés à se croiser au sein d’une même œuvre et d’un objet à l’autre, au fil des 150 qui sont rassemblées à Chambord, dont la moitié créée pour l’occasion.

Véritables hymnes à la vie, les travaux présentés rappellent également les figures des “grands ancêtres” de l’artiste (de Botticelli dont elle réinterprète, en public, le fameux Printemps, à Germaine Richier, en passant par Bosch, Rubens, Greco, Goya, Courbet, Ensor ou encore Rebeyrolle), en un tourbillon de couleurs, matières et formats proprement sidérants.

Lydie Arickx a notamment exposé, ces dernières années, aux Cordeliers, à La Piscine de Roubaix, à la Conciergerie, au musée historique de Biarritz et au château de Biron.

Elle est représentée par la Loo & Lou Gallery et la galerie Capazza.

(A Chambord : Ambre Delcroix & Olivier Thibaud)






L’exposition en pratique

- Jusqu’au 17 octobre 2021

- Deuxième étage du château

- Exposition comprise dans le droit d’entrée du château et des jardins à la française

- Ouverture du château tous les jours de 9h à 18h

- Tarifs d’entrée :

14,50€ (PT), 12 € (TR) et entrée gratuite jusqu’à 25 ans pour les membres de l’UE (sur présentation de la CNI)


Catalogue de l’exposition édité chez In Fine éditeur, 160 pages, 200 illustrations, 35 € (en vente notamment à la boutique du château) avec des textes de Yannick Mercoyrol, Yves Michaud, Olivier Kaeppelin, Marie Darrieussecq, Patrick Grainville, Philippe Bélaval, Thierry Delcourt et Juliette Bonhoure.














Complicité : Lydie Arickk et Ambre Delcroix


Ambre Delcroix et Laura Capazza

A noter :

Lydie Arickx s’expose également à la Galerie Capazza

1 Rue des Faubourgs, 18330 Nançay





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire