lundi 14 juin 2021

PHOTO CONGO : hommage à Maurice Pellosh

 



Maurice Pellosh chez lui à Pointe-Noire

Vous connaissiez les photographes africains Malick Sidibe (Fondation Cartier) et Seydou Keita (Grand Palais) ?

Et bien maintenant c’est à Paris qu’une première exposition vient de rendre hommage à Maurice Pellosh, photographe congolais de Pointe-Noire à l’ Espace Beaurepaire dans le Xème arrondissement de Paris (du 31 mai 2021 au 6 juin 2021).


50 ans après, Emmanuèle Béthery retrouve l'un des jeunes sapeurs !

Une première pour Maurice Bidilou, dit « Pellosh » qui ouvrit son studio à Pointe-Noire fin 1973 et dont les négatifs n’avaient jusqu’à présent, jamais quitté le Congo. 

De 1973 jusqu’au milieu des années 90, Pellosh voit défiler dans son studio, toutes les strates de la société :

la fine fleur ponténégrine, des familles, joyeux drilles, sapeurs, travailleurs, couples d’amoureux, tous désireux de se faire tirer le portrait. 

Initiée par Emmanuèle Béthery qui depuis plus de 15 ans, met en lumière des artistes hors circuits, l’exposition a fait un focus sur les années 70-80, empreintes d’espérance et de gaieté, en cette période bouillonnante de l’indépendance acquise. 

La cinquantaine de clichés sélectionnés avec rigueur et passion, ont été pris en brousse, dans les villages du massif du Mayombé, en studio et en extérieur à Pointe-Noire.

Ils constituent un témoignage exceptionnel de ce que fut la société congolaise après la colonisation et révèlent la patte unique et sensible d’un portraitiste de talent, doté d’un regard bienveillant et généreux.




Dans le même temps Aude Minart (La Galerie Africaine) présentait dans le même espace de superbes bronzes du Burkina Faso.



















 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire