dimanche 9 août 2020

SERRES D’AUTEUIL : la rose Céline Forestier

 

Céline Forestier : délicieux parfum de rose thé

L'entrée rue Gordon Bennett

En bordure du Bois de Vincennes et avant d’être rattaché à la capitale en 1860, Auteuil était un bourg bien paisible de l’Ouest parisien.

Ainsi nous le rappelle Alain Baraton (1), le jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand Parc de Versailles.

Et de poursuivre que c’est en 1761 que Louis XV y fit l’acquisition d’un petit château et de ses dépendances .

Il en confie l’aménagement à son jardinier de Trianon pour en faire un jardin fleuriste agrémenté d’une serre pour y cultiver à l’abri des intempéries anémones, renoncules, jacinthes, tulipes ou encore œillets…

Mais c’est véritablement à partir de 1895, après l’acquisition par la ville de Paris, que le jardin des Serres d’Auteuil acquiert son visage actuel.

En effet c’est alors à l’architecte Camille Formigé (1845-1926) qu’est confié le soin la serre que nous connaissons aujourd’hui et à laquelle il ajoutera en 1905 neuf serres chaudes.

Cette grande serre, chef d’œuvre de verre et de métal, est considéréee à juste titre comme l’une des plus belles du monde !

Les serres en fonte peintes en bleu turquoise sont agrémentées d'une fontaine de Jules Dalou et de mascarons d'Auguste Rodin.

Parmi les arbres remarquables, on distingue un Gingko biloba (2), fossile vivant originaire de Chine, l'arbre à caramel qui exhale une forte odeur de caramel à l'automne, le lilas des Indes aux couleurs mauves, le Pterocarya stenoptera qui est l'arbre le plus grand du jardin, le Magnolia grandiflora aux grandes fleurs blanches odoriférantes, ou érable de Montpellier.

En accédant par l’entrée principale le regard se porte sur le jardin à la française avec en fond la grande serre précédée de la fontaine Dalou.

Mais immédiatement à gauche vous ne pouvez manquer l’immense magnolia et le majestueux ginko biloba.

A leur pied nous remarquons un délicieux petit rosier buissonnant : c’est la rose Céline Forestier (3) !

Créé par Victor Trouillard en 1842 ce rosier est un hybride qui tire ses origines en Chine puis en détour aux Amériques...

C’est un rosier grimpant Noisette avec des fleurs en quartier jaune clair et un parfum typique de Rose Thé. 

Le célèbre rosiériste André Eve le qualifiait ainsi :

« Robuste et généreux. En découvrant ce rosier en fleurs, début septembre sur un mur chaud, j'ai trouvé qu'il avait beaucoup de mérite et ses fleurs remplies de charme : très doubles, des pétales soyeux et frisottés, jaune pâle au cœur plus teinté, marginées de rose, réunies en bouquets de 7 à 8 avec un délicieux parfum de rose thé. La floraison se prolongera jusqu'aux premiers froids d'automne. »

Le rosiériste André Eve, reconnu pour ses rosiers d’exception, le propose à son catalogue :

https://www.roses-andre-eve.com/collection/2391-celine-forestier.html

(1) A lire : « Mes Jardins de Paris » par Alain Baraton aux Éditions Grasset (mai 2020, 364 pages)

C’est le premier livre complet jamais écrit sur les espaces verts à Paris.

Un merveilleux récit plein de savoir et d’anecdotes.

(2) Le Ginko biloba

Arbre aux quarante écus, ou Ginkgo biloba (银杏 yínxìng en chinois) est une espèce d'arbres et la seule représentante actuelle de la famille des Ginkgoaceae. C'est la plus ancienne famille d'arbres connue, puisqu'elle serait apparue il y a plus de 270 millions d'années.

Elle existait déjà une quarantaine de millions d'années avant l'apparition des dinosaures !

Le nom d’« arbre aux quarante écus » vient du fait que le botaniste français M. de Pétigny a acheté, en 1788, 5 plants de ginkgo à un botaniste anglais pour la somme considérable de 25 guinées, soit 40 écus chaque pied !

Le nom d’« arbre aux mille écus » est aussi expliqué par l’aspect de ses feuilles qui deviennent jaune doré à l’automne et forment comme un tapis d’or à ses pieds.

(3) Céline Forestier, dont le rosier porte le nom, est une ancêtre de l’auteur...















Auguste Rodin : mascaron


L'entrée principale



La grille de l'entrée principale



Camille Formigé

Fleur de magnolia
Le rosier Céline Forestier et les serres en fond



Le canotier de l'auteur ...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire