samedi 28 mars 2020

IRLANDE : le poney Connemara





On ne repart jamais indemne du Connemara !


Connaissez-vous le Connemara (1), ou plutôt son cheval éponyme ?

Le Connemara est une race de poneys originaire de la côte Ouest de l’Irlande.
Cette région est caractérisée par ses herbages pauvres entourés de murets de pierres, obstacles allègrement franchis par des poneys vivant la plupart du temps en liberté.
Race de poneys de sport, le Connemara est un poney à tout faire. Il se prête tant au dressage qu’au saut d’obstacles, où il se distingue particulièrement.
La Connemara Breeder’s Society fut fondée en 1923 en Irlande.
Le premier studbook fut édité en 1926.
Faisant preuve d’un bon caractère, hardi, endurant, intelligent et ayant le pied sûr et de l’aptitude à l’obstacle, le Connemara convient particulièrement à l’enfant et à l’adulte.
Il est employé dans de nombreuses disciplines où il y excelle au meilleur niveau : obstacle, dressage, concours complet, mais aussi… attelage, TREC (2),…

La déroute de l’invincible Armada

Mais retour sur histoire : d’où vient le Connemara ?
L’Invincible Armada (en espagnol Grande y Felicísima Armada, « la grande et très heureuse flotte ») est le nom de la flotte d’invasion armée par Philippe II d’Espagne destinée à emporter soldats, chevaux, munitions et vivres pour appuyer les Tercios de Flandre avec la mission de conquérir l’Angleterre en 1588 (mission initialement prévue pour établir Marie Stuart sur le trône d’Angleterre et la rétablir sur celui d’Écosse). L’invincible Armada devait aussi les escorter dans la Manche.
La flotte espagnole se composait de 130 navires, en majorité des galions, transportant 30 000 hommes, dont environ 20 000 soldats.
Elle fut en partie défaite (à raison d’un tiers) par Francis Drake.
Des navires détruits furent libérés ou s’échappèrent des chevaux arabes sur le sol d’Irlande où ils se croisèrent avec des chevaux locaux.
Ainsi prit naissance une race à part entière :
le Connemara…

(1) Le Connemara (en irlandais : Conamara /ˈkʊnˠəmˠəɾˠə/) est une région située dans l’ouest de l'Irlande dans le comté de Galway, à l'ouest de la province de Connacht.
La « capitale » du Connemara est Clifden, ville de 3 000 habitants.

Ses ressources principales sont l'élevage de moutons (essentiellement des Scottish Blackface), l'exploitation de la tourbe et le tourisme.

Le nom de Connemara provient de l'irlandais Conmaicne Mara, qui signifie littéralement « descendants de Con Mhac de la mer ».
Les Conmaicne Mara sont en effet une branche d’une ancienne tribu irlandaise issue de Connacht et localisée sur la côte atlantique.
Con Mhac, « fils du chien », d'après la mythologie irlandaise, est le fils d'une reine de Connacht.

(2) Les techniques de randonnée équestre de compétition (plus connues en français sous leur nom abrégé, TREC) sont un ensemble d'épreuves réunies au sein d'une même compétition, qui a pour objectif de faire ressortir les qualités d'un couple cheval et cavalier. Ces exercices sont inspirés des difficultés que l'on peut rencontrer en randonnée équestre.

En France, un TREC se compose de trois épreuves :
un parcours d'orientation et de régularité (POR), un parcours en terrain varié (PTV) et la maîtrise des allures. Chacune de ces épreuves rapporte des points au couple. Le total des points obtenus permet d'établir le classement de la compétition. Des compétitions basées sur la randonnée équestre existent aussi dans les pays anglo-saxons.

Lire :

Les Poneys sauvages de Michel Déon (1970).

Regarder :

1952 : L'Homme tranquille, de John Ford avec John Wayne.

Ecouter :

Les Lacs du Connemara, chantée par Michel Sardou sur l'album du même nom.
































Le mouton "Scottish Blackface"















Cashel House : un lieu magique, mon endroit préféré ...












Mon accréditation pour la Volvo Ocean Race, course à la voile autour du monde dont la dernière régate inport se disputait à Galway



Franck Cammas (Groupama), vainqueur de la Volvo Ocean Race





Franck Cammas à la barre de Groupama









Feu de tourbe








Aucun commentaire:

Publier un commentaire