samedi 8 février 2020

Golf de Granville : jouez un links d'exception !




D’aucun le considèrent comme le seul vrai links de l’hexagone, rien de moins:
alors voilà une raison impérative d’aller le jouer !

Construit sur le sable dunaire, le golf de Granville signé du britannique Harry Colt, voici plus d’un siècle (depuis 1912 exactement), a retrouvé son dessin originel à l’aube de son centenaire.

Plusieurs bunkers ont été restaurés, les greens ont retrouvé leur place initiale, les graminées ont été mieux sélectionnées.

Mais c’est avant tout l’alchimie entre le vent et les marées qui crée la magie de ce parcours légèrement vallonné, court et délicat.

Ici tout peut changer du jour au lendemain et même d’une heure à l’autre !

N’oublions pas que nous sommes à Granville, dans la baie du Mont Saint-Michel, là où les marées sont les plus amples d’Europe (le marnage – différence de hauteur d’eau entre deux marées – peut atteindre 14 mètres, soit la hauteur d’une maison de 4 étages).

2 parcours, 27 trous :

Le Links – 18 trous, par 72 – 6 238 mètres
Comme ses grands frères écossais ou irlandais, ce 18 trous résiste à tous les index quand le vent s’invite à la partie.

Les Dunes – 9 trous, par 33 – 2 220 mètres
Ce 9 trous bord de mer, pas très long, attirera les golfeurs par son aspect technique.

1 impasse des Dunes
50290 Bréville-sur-Mer

Tél : 02 33 50 23 06

www.golfdegranville.com

contact@golfdegranville.com


Comme nous l’avons signalé plus haut ce links est unique en France : son authenticité et son caractère le rendent semblable aux parcours séculaires du Connemara, du Kerry ou d’Ecosse.

Depuis 2007, le réensemencement régulier des zones de jeu avec des graminées rigoureusement sélectionnées et un travail particulièrement soigné des bunkers ont hissé le golf de Granville vers le très haut niveau. Pourtant, ce vieux parcours, aux fairways somptueusement détourés qui a fêté son centenaire en 2012, a conservé l’esprit de ses architectes Colt et Allison, ses géniaux concepteurs.
Avec des départs spectaculaires et des greens surélevés, vous goûterez la beauté sauvage de l’endroit et serez subjugués par les verts dégradés de la flore indigène qui ondule sous le vent.
Ici, l’atmosphère incomparable procure des émotions chargées d’authenticité avec, de surcroît, un panorama à couper le souffle.
Depuis le départ du 6 perché au sommet d’une dune face à la mer, vous embrasserez dans un même regard, Granville et son rocher, l’archipel de Chausey à quelques encablures, les plages à perte de vue et parfois les îles Anglo-Normandes à l’horizon.
François Illouz, l’un des plus grands champions amateurs Français, a résumé le links granvillais de cette façon :

« Magie, tradition, subtilité, passion et bonheur. »

Rien de moins !

Un peu de l’histoire

C’est en 1910 que débutent  les tractations avec la Municipalité qui accepte de louer, à la SIHN (Société Immobilière Hôtelière du Normandy), une parcelle dont elle est propriétaire dans les dunes de Bréville.
Dès 1912, une équipe de passionnés est à pieds d’œuvre pour y installer un parcours de 9 trous, les 9 trous supplémentaires nécessitant une plus longue préparation.
Le Cercle des Sports se voit confier la gestion des installations et, bien que praticables depuis près de 2 années, elles sont inaugurées officiellement le 5 juillet 1914.
Mais les affres de la première guerre mondiale stoppent net les bonnes volontés et, durant le conflit, une partie du terrain est transformée en champs de manœuvre pour la garnison locale.
Après l’armistice, Granville n’échappe pas au rush des années folles et en ce début des années vingt, il est fortement question de proposer un terrain à la hauteur de la réputation huppée de la station balnéaire !
En 1921, le terrain de golf est en projet de réaménagement et dès le mois de juin de cette année là, les travaux débutent sous la direction de Harry Shapland Colt, l’un des meilleurs spécialistes de nationalité anglaise.
Profitant du spectaculaire paysage de dunes, l’architecte légendaire dessine l’un des parcours les plus vastes existant à cette époque en Europe.
Jane Regny dans l’édition 1925 de son annuaire des golfs met en évidence les qualités naturelles des links de Granville faisant état d’un rapport publié en 1922 suite à la visite MM. Sutton et Martin, spécialistes anglais et experts reconnus.
Stupéfaits par ce qu’ils viennent de découvrir sur le vieux continent, ils écrivent :

« Ce lieu, qui donne l’impression d’être un paradis du golf…, il est peu probable que, même en Angleterre ou en Ecosse, nous comptions un parcours présentant des dispositions naturelles plus favorables. »

Le links granvillais est un magnifique exemple des réalisations d’Harry Colt à l’apogée de son art. Cependant, s’il ne reste qu’une douzaine de trous totalement d’origine, la plupart des nouveaux suivent d’assez prêt le même tracé que leurs prédécesseurs. Bill Coore, subjugué par ce « pur joyau », n’affirmait il pas que «Devenir un golf de renommée mondiale présente, certes, quelques contraintes mais également nombre d’avantages .»

Harry Shapland Colt est, avec quelques rares autres de ses confrères (Alister Mackenzie, Tom Simpson), le père de l’architecture moderne de golf « the Golden Age ».
Dans le monde de la petite balle blanche, il n’est guère besoin de présenter cet homme :
il était la quintessence du gentleman anglais et a laissé derrière lui les plus beaux golfs de la planète.
Excellent golfeur sélectionné pour l’Angleterre dans diverses rencontres, son influence majeure sur le monde du golf n’allait pas tarder à se révéler.
En effet, dès 1913, il déploya ses talents d’architecte et ne revint jamais vers sa formation initiale d’avocat.
Sa connaissance du jeu et sa vision lui ont permis de créer les plus grands parcours et la liste de ses créations est tout simplement extraordinaire.
Membre du R&A Rules Committtee, Colt fut le premier concepteur de terrain de Golf à ne pas avoir été d’abord un joueur professionnel.
Avec l’avènement de ce sport en France, Colt fut très demandé durant les années suivantes et sa création fut particulièrement prolifique avec notamment de nombreux et magnifiques parcours au Royaume Uni, Allemagne, hollande, Espagne, Suède et de somptueuses incursions aux USA.
Nombreuses sont ses réalisations achevées durant la première guerre mondiale mais c’est vers 1920 qu’il fut à l’apogée de son art et c’est à cette époque que sa carrière prit son véritable essor et qu’il vint à Granville. Parfois associés à des partenaires de renoms, c’est avec Charles Hugh Allison, son compatriote, qu’il signa la réalisation du génial parcours granvillais dans un site de dunes à perte de vue.

L’excellente biographie (Colt and Co – par Fred W. Hawtree) retrace la vie de Harry Shapland Colt.

Le Restaurant L’Albatros

Situé au premier étage du pavillon du golf, le club house, espace de détente et de convivialité, vous accueillera avant et après votre parcours. Accessible à tous, vous pourrez vous y désaltérer, vous y restaurer, y retrouver vos amis.
Ouvert 6 jours sur 7 du 1er septembre au 30 juin (fermeture hebdomadaire le mercredi), et tous les jours du 1er juillet au 31 août.

Tél : 02 33 59 35 58

Bon à savoir,
le Golf Pass Normandie :
100% online, il permet de réserver 24/24 et 7/7 3 green-fees (2 parcours différents minimum) parmi 20 parcours emblématiques et d'obtenir 15% de remise immédiate !

Ce sont 20 parcours emblématiques de Normandie,
- Omaha Beach – La Mer (un incontournable dessiné par mon ami Yves Bureau)
- Etretat
- Champ de Bataille
- Golf Barrière Deauville
- Granville Links
- Golf de Dieppe-Pourville
- Amirauté Gol
- Golf Barrière Saint-Julien
- Omaha Beach – Le Manoir (également Yves Bureau) …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire