samedi 11 janvier 2020

« Langjiu » la marque phare de l'alcool chinois.



A l'occasion du lancement de ses produits en France, Langjiu Group, la marque de « Baijiu » (1) la plus célèbre de Chine a convié de nombreux hôtes de marque à un dîner « networking » le 10 janvier 2020 dernier, à l'Hôtel The Westin Paris - Vendôme dans le salon Napoléon (2) .
On notait à cette occasion la présence des représentants de l'Ambassade de Chine et de grandes entreprises chinoises cotées en bourse.

Langjiu Group est une entreprise moderne de près de 15 000 collaborateurs dont les principales activités sont la fabrication et la commercialisation de diverses boissons alcoolisées de marque «Lang», du nom de son lieu d'origine - Er Lang Town, dans le comté de Gulin, dans la province du Sichuan.
La ville d'Er Lang est située dans une zone protégée nationale au milieu de la rivière Chishui longue de 60 km et sur les pentes de laquelle sont cultivés – à des altitudes variant de 300 à 500 mètres - les meilleurs sorghos nécessaires à l’élaboration du Baijiu .

Cette contrée est connue sous le nom de triangle d'or de la liqueur chinoise et inscrite sur la liste indicative nationale du patrimoine mondial culturel de l’UNESCO.

Dès 135 avant JC, l'empereur de la dynastie Han a nommé « liqueur de Goujiang » cet alcool produit dans la région d'Erlang.

Privilégiée par des avantages naturels, la firme Langjiu a acquis sa réputation grâce à «quatre trésors» :
- un environnement naturel ;
- une eau de haute qualité ;
- une technique héritée de plusieurs siècles ;
- le stockage dans la fameuse grotte de Tianbao.

Un processus long et complexe

Une fois distillée, l’eau de vie obtenue des meilleurs sorghos est stockée dans de grands réservoirs en acier inoxydable situés dans le canyon du Mont Tianbao.
Un an après l’alcool est transféré dans des jarres en céramique dans une cave extérieure du Mont Tianbao où il séjournera deux années avant d’être transféré dans d’autres jarres de céramique dans la grotte de Tianbao, la plus grande cave naturelle de stockage d’alcool au monde.
Ici commencera le long voyage du vieillissement et de la maturation jusqu’à atteindre la perfection.

Au fil du temps, Langjiu a remporté de nombreuses distinctions, notamment la médaille d'or du China Quality Award, le China Golden Knight Award et la China Time-honored Brand.
«Gulin Langjiu Traditional Distilling Craft» a également reçu le prix du patrimoine culturel immatériel chinois !

(1) Le Baijiu (白酒, morph. « alcool blanc ») est la désignation en Chine, d'eaux de vie obtenues par distillation de vin de céréale, à base de sorgho (maotai, erguotou, meiguilu jiu) ou plus rarement de riz gluant, et souvent mélangé au maïs, blé, orge, orge du Tibet ou de millet.


La liqueur du centenaire de Lang, 53% degrés volumique






Le siège de Langjiu Group dans la province du Sichuan



Le long vieillissement en jarres de céramique dans la grotte l'immense grotte de Tianbao




La présentation des produits Langjiu dans le prestigieux salon Napoléon

La convivialité du rituel du Baiju

En Chine, le Baijiu se boit généralement « cul-sec » c’est à dire d’un seul trait (chinois : 干杯 ; pinyin : gānbēi ; littéralement « verre sec »), au cours d'un repas ou lors d'une fête :
en cela son mode de consommation diffère sensiblement de celui en Europe occidentale (alcools plus souvent de fruits que de céréales) où les spiritueux et liqueurs sont bus en fin de repas, ou après le repas.

En Chine, les toasts en l'honneur de la famille, du patron, des collègues, des amis, se succèdent tout au long du repas ou de la fête.
Il est presque obligatoire de boire du Baijiu, au cours d'événements comme un mariage ou un anniversaire, mais aussi lors de grands repas d'entreprise, très prisés par le personnel et la direction…

Selon la tradition chinoise, on ne boit pas pour soi, cela peut d'ailleurs être pris comme une impolitesse : il convient d'inviter une ou plusieurs personnes en se levant.
Un hôte de marque est donc menacé de devoir boire un nombre considérable de verres à forte alcoolémie…
Mais cette façon de boire a un avantage indéniable : la convivialité !


Verre à dégustation et carafon individuel



Le cérémonial du Baijiu accompagne l'excellent dîner du Westin Paris - Vendôme

(2) The Westin Paris - Vendôme, à Paris, est un hôtel parisien situé 3, rue de Castiglione, à l'angle avec la rue de Rivoli et face au jardin des Tuileries, dans le 1er arrondissement. Il s'agit d'un hôtel 4 étoiles de 428 chambres, dont 80 suites.

La présentation Langjiu dans un lieu de prestige impérial

Construit en deux ans par l’architecte Henri Blondel, sur les ruines du ministère des Finances de l’époque, il est inauguré le 1er juin 1878 sous le nom « Hôtel Continental » et longtemps considéré comme l’un des plus luxueux de la capitale.

L'ancienne impératrice Eugénie, épouse de l’empereur Napoléon III, alors en exil, y a effectué de nombreux séjours, au deuxième étage, face aux Tuileries.
Son dernier séjour remonte à décembre 1919.

Au début du début du XXème siècle, l'hôtel accueille régulièrement têtes couronnées (la reine Marie de Roumanie, le roi Pierre Ier de Serbie, le roi Fouad Ier d’Égypte, la grande-duchesse Charlotte de Luxembourg, la grande-duchesse Wladimir et son fils Cyrille ou encore la reine Isabelle II d'Espagne) et célébrités comme Pierre Savorgnan de Brazza ou Misia Sert, amie de Coco Chanel et mécène des Ballets russes de Serge Diaghilev, qui fait donner au Continental une première audition de la pièce Mavra le 29 mai 1922.

Libéré en 1944 par un sergent conduisant un char d’assaut qui était un de ses réceptionnistes, le Continental accueille ensuite de nombreuses personnalités politiques ou médiatiques, dont le président américain Lyndon B. Johnson, le maire de New York John Lindsay, le sénateur américain Joseph Mac Carthy, le président tunisien Habib Bourguiba, le boxeur Mohamed Ali, Nelson Rockefeller, Jacques Chirac, Grace de Monaco, Woody Allen ...

Les maisons de couture Yves Saint-Laurent, Hanae Mori, Nina Ricci, Torrente et Ungaro défilent régulièrement dans les salons historiques de l’hôtel. De jeunes créateurs comme Ozwald Boateng, Ji Haye et encore Eymeric François font de même. C'est aussi un lieu prisé des grandes écoles pour leurs bals ou galas de promotion…

Photos The Westin Paris – Vendôme :
Olivier THIBAUD / HUAWEI P30 Pro










Aucun commentaire:

Publier un commentaire