vendredi 20 décembre 2019

SAINT-PIERRE & MIQUELON : une Transat pour les 500 ans !


La goélette "Marité" - navire morutier - entrant sous voiles dans le port de Granville


MS Sedco Explorer par vent de 11 Beaufort





Les goélettes à la pêche sur les Grands Bancs (au premier plan un doris et ses deux marins)

L’année 2020 correspondra aux 500 ans de la découverte de l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon, situé au sud de Terre-Neuve et à l’est du Canada.
Voici 500 ans - le 21 octobre 1520 précisément - le pêcheur portugais Alvarès Faguendes qui explorait les côtes depuis la Nouvelle-Ecosse jusqu'à Plaisance (Terre-Neuve), reconnaissait les îles Saint-Pierre et Miquelon qu'il appela « Les Onze mille Vierges », en l'honneur de Sainte-Ursule, fête du jour.
Mais c’est Jacques Cartier qui, quelques années plus tard en 1536, lui donne son nom actuel.
Deux communes semblent particulièrement indiquées pour célébrer cet anniversaire :
Saint-Pierre (Saint-Pierre et Miquelon) et Granville (Normandie) qui fut l’un des grands ports morutiers avec Fécamp et Saint-Malo pour les côtes bretonnes et normandes.

L’intérêt particulier de Granville est son Festival des Voiles de Travail (19 au 23 août 2020, festival unique en son genre qui perpétue la mémoire de la pêche à la morue sur les Grands Bancs.
En effet, durant cinq siècles, on y pratiqua la pêche de ce que l’on nomma également « l’or blanc ».
La pêche y fut si abondante que l’on put y compter jusqu’à 900 goélettes, ce qui représentait peu ou prou environ 30 000 marins !

Pourquoi pas une Transat

C’est la proposition que fait Jean-Philippe Baron rencontré lors du salon Nautic à Paris en décembre dernier où son stand a suscité pas mal d’intérêt.
L’idée est de donner un point de rendez-vous là-bas à Saint-Pierre, fin juillet 2020.
Il y aurait plusieurs bateaux, avec chacun un équipage, à partir – départs libres - des ports historiquement liés aux Terre-Neuvas, comme Brest, Fécamp, Granville, Lorient, Saint-Malo …
À l’arrivée, il, prévoit une semaine de fête de la Bretagne (et la Normandie alors ? ndlr) avant la Transat retour, le 8 août, « pas plus tard, pour éviter les déconvenues avec la météo, » précise-t-il.
Pour l’occasion il s’agit donc de mettre en relation propriétaires de bateaux et personnes désireuses de naviguer, mais aussi de faire passer un message :
« Je veux dire aux jeunes que s’ils veulent traverser l’Atlantique, c’est possible. Ils peuvent le faire, » ajoute Jean-Philippe Baron.

Alors pour qui est tenté par l’aventure, pour s’inscrire :

https://hellonautic.com/fr

ou bien le contact de Jean-Philippe Baron
06 62 06 73 60
Adresse mail :

spm1520.2020@gmail.com



Rapide et confortable : le vol direct

D'autre part, pour ce qui seraient intéressés à aller à Saint-Pierre et Miquelon par les airs il est possible de s'y rendre par vol direct de fin juin à début septembre.

Mais attention, prenez-vous y à l’avance car ces vols sont pris d’assaut !

Vols Paris - Saint-Pierre / Saint-Pierre – Paris pour 2020

- 22 juin / 23 juin
- 29 juin / 30 juin
- 6 juillet / 7 juillet
- 13 juillet / 14 juillet
- 20 juillet / 21 juillet
- 27 juillet / 28 juillet
- 3 août / 4 août
- 10 août / 11 août
- 17 août / 18 août
- 24 août / 25 août
- 31 août / 1er septembre
- 7 septembre / 8 septembre

Renseignement et réservations Air Saint-Pierre :

http://airsaintpierre.com/fr/planning-reservations/


Jean-Philippe Baron arbore fièrement la cravate des Terre-Neuvas de Saint-Malo


Au Nautic, le stand aux couleurs de Saint-Pierre et Miquelon



Jean-Philippe Baron présente les lettres d'élèves de CM2 d'une école des Hauts de France




La presse régionale en parle !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire