mardi 3 décembre 2019

Finale mondiale du FIA Smart Driver Challenge 2019


Devant le siège de la FIA ...


... sur la prestigieuse Place de la Concorde à Paris

Le FIA Smart Driving Challenge (SDC) est une compétition qui récompense le conducteur le plus "smart" du monde. 

La première saison pilote du Smart Driving Challenge a commencé plus tôt cette d'année et s'est articulée autour de 14 manches d'une durée d'une semaine au cours desquelles les pilotes ont été évalués en temps réel en termes de prudence et de conduite efficiente, intelligente et propre.
Elle regroupait 20 équipes menées par des pilotes professionnels de renom, tels que Sébastien Ogier, six fois champion du monde des rallyes, et Martin Tomczyk, pilote usine BMW.

Le FIA Smart Driving Challenge utilise l'intelligence artificielle pour analyser la conduite et encourager un comportement plus sûr et plus respectueux de l'environnement sur la route.

Le défi est organisé en coopération avec l'entreprise technologique suédoise Greater Than, qui fournit aux participants un lecteur de diagnostic embarqué qui repose sur sa plateforme digitale Enerfy®.
Une fois branché à leur voiture, ce boîtier se connecte à l'application FIA Smart Driving Challenge et peut déterminer de façon instantanée lorsqu'un participant conduit de façon sûre, éco-responsable et intelligente.

Enerfy® utilise l'intelligence artificielle pour évaluer les types de conduite en temps réel pendant la compétition et les compare à une base de données contenant 650 millions de cas de conduite uniques, basées sur l'analyse de plus de 50 milliards de kilomètres de conduite.
La plateforme utilise ces comparaisons pour calculer un score de conduite afin de déterminer à la fois le classement individuel et le classement par équipe du défi.
Avec cette méthode, les pilotes accumulent des points à chaque fois qu'ils parcourent plus d'un kilomètre au cours de chacune des 14 manches.

La finale du Smart Driving Challenge a eu lieu le mardi 3 décembre 2019 à Paris ; Place de la Concorde  devant le siège de la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile).

Les meilleurs conducteurs participaient donc à la finale sur un parcours prédéterminé de plus de 4 km autour de Paris .
Chaque pilote devait terminer le parcours au moins quatre fois et le pilote ayant la meilleure moyenne était couronné vainqueur et devant être invité à assister à la cérémonie exclusive de remise des prix de la FIA, où la FIA célèbre ses champions du monde.

Les finalistes étaient :

Hiram Danimbe, France
James Haigh, Grande-Bretagne
Mamdouh Mousa, Égypte
Mohammed Emadadadhi, Qatar
Ali Emadadadhi, Qatar
Abdulaziz Aljabri, Qatar
Andreas Widell, Suède
Anders Lindström, Suède
Tuck Yee Tang, Singapour

Ils étaient venus de France, du Qatar, du Royaume-Uni, de la Suède et de Singapour ont donc dû tenter de rouler de la manière la plus intelligente et la plus sûre possible sur un parcours prédéterminé de 4 kms dans Paris.
À la fin de la journée c'est le suédois Anders Lindström, membre du Kunglika Automobil Klubben (KAK), qui a été déclaré vainqueur.

Le site web





La sécurité, autre priorité de la FIA





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire