samedi 30 novembre 2019

Eat Africa et Panamako : osez les saveurs d'Afrique !


Admirez les tabliers ashanti !

Nouveau au marché Billancourt (150 rue Vieux Pont de Sèvres, 9100 Bouloge-Billancourt) les mercredi et samedi matin; mardi, vendredi et dimanche au marché Escudier (9 boulevard Jean-Jaurès) :

EAT AFRICA !

Entendez par là que les spécialités africaines sont désormais présentées sur un superbe stand par de charmantes hôtesses habillées d’étoffe ashanti (1) .
Ces dernières vous expliqueront le nom des plats proposés qui devraient bientôt ne plus avoir ce secret pour vous.

Alors nous voulons déchiffrer pour vous afin de vous guider dans vos choix.

Tout d’abord les pastels : il s’agit d’un incontournable en apéritif ou en entrée au Sénégal.
Il s’agit d’une façon de beignets farcis à la viande, au poulet ou au thon.
Se consomme avec une sauce plus ou moins pimentée, c’est selon.
Et, concession aux Caraïbes, vous trouverez les délicieux acras (beignets) de morue !
Mais je n'ai pas vu les gombos frits .
Le gombo

Passons ensuite aux choses sérieuses avec les plats, grands classiques du Sénégal.
Tout d’abord le fameux tiéboudième – nommé ici tieb – qui est un plat  fait à base de riz, de poisson, de sauce tomate, et de légumes comme du chou, des carottes, du manioc, etc.
Il est généralement parfumé au yep, surnommé le "camembert sénégalais" (demandez pourquoi !) un coquillage provenant généralement de Mbour, Petite Côte du Sénégal.
Puis le mafé est une sauce à base de pâte d'arachide servie avec de la viande de bœuf ou du poulet et accompagnée de riz.
Attention le mafé est hypercalorique tout en étant hyper bon !
Alors si vous surveillez votre ligne vous opterez pour le yassa un grand classique de la cuisine  sénégalaise (et même de tout le Golfe de Guinée !)à base d'oignons frits et de riz et qui peut être accompagné de poulet mariné dans le citron puis frit ou braisée. IL existe des variantes au poisson.
Le meilleur yassa est fait avec du "poulet cycliste" (demandez ce que c'est !).

Tentez également les frites de patate douce ou les rondelles de bananes plantain frites dénommées « Aloko » (très bon  en apéritif).

En dessert vous aurez notamment un choix de beignets.

En boisson demandez le jus de gingembre à la saveur sucrée et épicée : se boit frais et convient à l’apéritif.
On prétend que c’est un aphrodisiaque !

Le jus de bissap est une boisson préparée à partir des fleurs de cet hibiscus à fleurs rouges.

Alors Bienvenue au pays de la Téranga (accueil en sénégalais) et j'ajouterai Akwaba (3) à Eat Africa !
Et je vous tiendrai au courant des nouveaux plats...

(1) tissé traditionnel de coton du Ghana

(2) le gombo, appelé lalo à l'île de La Réunion et à l'île Maurice, calou en Guyane, calalou en Haïti ou okra en Louisiane et plus généralement dans le sud des États-Unis, est une espèce de plante tropicale à fleurs originaire d'Afrique, proche de l'hibiscus, appartenant à la famille des Malvaceae.
Il entre dans la confexion de sauces gluantes.
Personnellement je le préfère frit, tout simplement .

(3) Akwaba est la formule de bienvenue en Côte d'Ivoire

https://www.facebook.com/Eat-Africa-92-114746393303998/





PANAMAKO : notre boisson coup de coeur !


Le bissap, ça vous dit ?

Sans doute pas, mais l'hibiscus ?

Peut-être un peu mieux .

Alors oui, l'hibiscus c'est cette jolie fleur autrement appelée oseille de Guinée.

C'est une plante herbacée de la famille des Malvacées qui pousse en zone tropicale, notamment au Sénégal d'où elle vient puis s'est ensuite propagée dans le reste de l'Afrique de l'ouest, au Botswana, et au Congo.

Infusée elle donne une délicieuse boisson rafraîchissante que l'on nomme bissap principalement au Sénégal.

Très peu connue en France, elle l'est pourtant bien plus ailleurs que chez nous.

Voici les appellations les plus répandues du bissap dans le monde : karkadé (Égypte), agua de Jamaica (Mexique), foléré (Cameroun), groseille pays (Antilles), dableni (Mali, Côte d'Ivoire, ou Burkina), karakandji (Centrafrique), zobo (Nigéria), Ngai Ngai (Congo), thé rose, thé de l'Empire, boisson des pharaons, etc.

Sachez que l’hibiscus est un antioxydant naturel, et protège donc le corps humain contre ce qu’on appelle les radicaux libres. Ces radicaux libres sont des composés instables produits par le corps, et augmentés notamment par le stress, la pollution, la cigarette ou d’autres facteurs extérieurs. Ces radicaux libres sont responsable du vieillissement des cellules et provoquent sur le long terme des maladies cardiovasculaires, certains cancers, etc…

L’hibiscus est également riche en vitamine C et son infusion d’hibiscus fait partie aussi des remèdes naturels contre la dépression, en luttant contre certains signes de celle-ci tels que la fatigue, le désespoir, le manque de motivation, etc.

Et voilà qu’une nouvelle boisson est apparue sur le marché hexagonal :
Panamako, un jus à l'association inédite et surprenante, jus de pomme et hibiscus infusé !

Panamako, nous confie son créateur Oumar Cissé, est née d’un besoin de partage, d’échange et de fusion entre deux continents : l’Afrique et l’Europe et en particulier la France.
Faire découvrir une nouvelle culture en la fusionnant et en l’enrichissant avec celle de l’autre : le leitmotiv d’Oumar qui est originaire du Sénégal et de la Côte d’Ivoire !

Oumar a mis au goût du jour le jus de bissap, très populaire en Afrique, un jus tiré de l’hibiscus qu’il a su allier à d’autres fruits produits en France tels que la pomme de Touraine, la menthe ou encore la cannelle. Mélanger les histoires, et créer de nouvelles destinations issues de la fusion des rêves, des talents et des cultures est l’univers de cet entrepreneur qui n’a pas fini de faire parler de lui !

Panamako a reçu le prix Epicure Argent en 2018 et est référencé dans une grande maison de la gastronomie française, la maison Fauchon située en plein centre de Paris sur la place de la Madeleine.

Alors découvrez et consommez Panamako sans modération !

https://panamako.fr/

Le portrait d’Oumar Cissé, fondateur de la marque Panamako.

https://www.youtube.com/watch?v=mCAPHiRDFkM







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire