mardi 3 septembre 2019

Invitation au voyage à Paris-CDG : sur les pas des explorateurs



Le commissaire-priseur Francis Briest, président d’Artcurial Culture présente l’exposition Voyages d’explorateurs

A l’occasion d’un déplacement aérien à destination Essaouira Henri Lopes (1) me rappelait avec justesse :

« Aujourd’hui on ne voyage plus, on se déplace ! »



Alors, quel lieu ne serait pas le plus approprié pour inviter au voyage qu’un aéroport ?
Et bien c’est chose faite à l’Espace Musées de l’Aéroport Paris-Charles de Gaulle qui accueille le Musée du quai Branly – Jacques Chirac jusqu’au 6 octobre 2019, avec l’exposition Voyages d’explorateurs.

Cette exposition met en lumière une sélection d’œuvres majeures d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques, représentative de la richesse des collections du musée.
«Le voyage sous toutes ses formes est au cœur de l’aventure humaine, » nous rappelle Steve Bourget, responsable de collections Amériques au musée du quai Branly – Jacques Chirac et commissaire de l’exposition.
«Les êtres humains, anciens ou modernes, ont constamment été en déplacement, parcourant de nouveaux horizons dans les Amériques, navigant les multitudes îles du Pacifique, » poursuit-il.

Couvrant une période de près de six mille ans, et enrichies par plus de six siècles de collectes, les collections du musée du quai Branly – Jacques Chirac livrent un extraordinaire aperçu de cette grande épopée.

Des cabinets de curiosité des rois de France jusqu’aux grands voyages commerciaux, diplomatiques ou d’exploration effectués tout au long du XIXème siècle, l’exposition rassemble plus de 70 pièces de première importance !
Au travers de ces œuvres de tous les continents, le parcours – géographique – évoque également le regard des explorateurs qui se sont immergés et impliqués personnellement dans la culture de ces différentes civilisations.
Voyages d’explorateurs raconte ainsi l’expédition en Océanie de la Korrigane, présente des pièces collectées par de grands voyageurs dont la tibétologue Alexandra David-Neel, l’ethnologue Claude Lévi-Strauss, et les explorateurs Pierre Sarvognan de Brazza et Antoine Mattei.

Où : Terminal 2E Hall M, Espace Musées

Situé en plein cœur d’une salle d’embarquement de l’Aéroport Paris-Charles de Gaulle (Terminal 2E Hall M), Espace Musées est un modèle inégalé dans le monde. Ce musée insolite, véritable vitrine du patrimoine culturel, libre d’accès et gratuit pour les passagers en escale, témoigne de la démarche développée par le Groupe ADP partout dans ses aéroports pour que l’art fasse aussi partie du voyage.

À la faveur de témoignages culturels exceptionnels, l’exposition appelle ses visiteurs à la découverte, au voyage : n’hésitez pas à vous y attarder.


Des voyages organisés par ordre du roi Louis XIV

Ramenées de Nouvelle-France au fil de ses 230 ans d’histoire, les collections royales constituent un ensemble exceptionnel. Cette tunique de prestige ayant appartenu à un chef guerrier et relatant ses faits d’armes, est extrêmement rare et a été ramenée sous le règne du roi Louis XIV.

… sur les pas Claude Lévi-Strauss

Dans les années 1930, anthropologue et ethnologue français, Claude Lévi-Strauss (1908-2009), part à la découverte du Brésil et à la rencontre des Indiens qui le peuplent.
Il découvre avec sa femme de nombreuses populations indiennes comme les Caduveo, les Bororos, les Nambikwaras et les Tupi-Kawahibs. De ce voyage, il rapporte plus de 1 478 objets dont ce rhombe, objet musical amazonien utilisé lors des rites funéraires et dont les sons sont perçus comme la voix des esprits

… les excursions de Pierre Savorgnan de Brazza en Afrique




Pierre Savorgnan de Brazza

Parmi les explorateurs du continent africain, Pierre Savorgnan de Brazza (1852-1905) est le premier européen à explorer le Gabon et le Congo actuels. Animé d’intentions humanistes et pacifistes, avec la passion pour l’Afrique vissée au corps, l’un de ses buts est de faire cesser les razzias esclavagistes qui terrorisaient la région. Il ouvre le Congo à la France et donnera son nom à la ville de Mfoa qui deviendra Brazzaville.

Ce fétiche à clous, chargé de dénouer les problèmes, est sans doute l’une des pièces les plus étonnantes présentées dans l’exposition. Les clous sont plantés dans la sculpture en bois en forme de chien, en signes de conflits et de querelles résolus. Plus il y a de clous plus l’objet est chargé et puissant.

… aux voyages d’Alexandra David-Neel en Asie




Alexandra David-Neel

L’Asie est représentée par la collection d’Alexandra David-Neel (1868-1969), exploratrice, orientaliste et écrivaine franco-belge. Passionnée par l’Orient, elle entreprend de nombreux voyages en Inde et se convertit au bouddhisme.
En 1924, déguisée en mendiante ou en pèlerin, Alexandra est la première femme européenne à séjourner à Lhassa au Tibet, la ville interdite. Elle visite les monastères environnants et rapporte de nombreux objets associés au culte du bouddhisme et à la culture asiatique, notamment lors de son périple en Himalaya où elle fait la rencontre du 13e dalaï-lama.
L’exposition montre son chapeau et ses bottes, de même qu’un Bouddha en bronze doré ramené lors de cette expédition.

… à ceux enfin des Korrigans

Le voyage de la Korrigane (1934-1936) est l‘une des dernières grandes expéditions dans le Pacifique. Étienne et Monique de Ganay, Charles et Régine Van der Broek ainsi que Jean Ratisbonne sont à l’origine de ce voyage scientifique qui visita successivement les Galápagos, les Marquises, Tahiti, la Nouvelle-Zélande…
Les explorateurs collectèrent près de 2 800 objets indigènes de grande valeur ethnographique et artistique dont certains seront visibles lors de l’exposition comme cet emblématique masque coiffe.

Musée du quai Branly - Jacques Chirac

Ce musée est dédié aux arts et aux civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques. Il a ouvert ses portes en juin 2006. Dessiné par l’architecte Jean Nouvel, son bâtiment est aujourd’hui une signature emblématique du patrimoine parisien, à quelques pas de la tour Eiffel. Le musée accueille chaque année près de 1,3 million de visiteurs, de tous les continents.

Riche de 370 000 objets, 700 000 pièces iconographiques et plus de 200 000 ouvrages de référence, sa collection est l’une des plus vastes au monde. Elle compte de nombreux chefs d’œuvre.

Témoignage du génie des hommes et de la vie des sociétés, ces pièces sont d’un intérêt culturel et scientifique majeur.

Une programmation riche et plurielle permet au visiteur de découvrir ou d’approfondir sa connaissance des arts et des sociétés extra-européennes. Expositions permanentes et temporaires, concerts, spectacles, lectures, conférences font du musée du quai Branly - Jacques Chirac une cité culturelle vivante où dialoguent quotidiennement les cultures.

Le site :


(1) Henri Lopes (né le 12 septembre 1937 à Léopoldville , aujourd’hui Kinshasa) est un écrivain, homme politique et diplomate congolais.
Il a été le premier ministre de la République du Congo (Brazzaville) de 1973 à 1975. De 1998 à 2015 il a été ambassadeur en France.









































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire