jeudi 28 mars 2019

211 jours, 23 heures, 19 minutes : la Golden Globe Race 2018 à Jean-Luc Van Den Heede


L'hôtel de Montmorin rue Oudinot à Paris, siège du ministère des Outre-Mer


Annick Girardin et Jean-Luc Van Den Heede


211 jours et 23 heures et 19 minutes, c’est le temps qu’il aura fallu à Jean-Luc Van Den Heede (1) pour accomplir le tour du monde à la voile et en solitaire.
La course ?
C’est la Golden Globe Race 2018, une course à la voile autour du monde en solitaire, qui a débuté le 1er juillet 2018 au départ des Sables-d'Olonne, en France.
Elle a donc été bouclée en près de 212 jours par Jean-Luc Van Den Heede, arrivé en tête le 29 janvier 2019 dernier en franchissant la ligne d'arrivée au large des Sables D'Olonne.

Et le 28 mars l'hôtel de Montmorin rue Oudinot à Paris, siège du ministère des Outre-Mer, avait rarement reçu autant de marins conviés par Annick Girardin - Ministre des Outre-Mer – pour fêter cette victoire !

Mais pourquoi le ministère des Outre-Mer et non pas les Sports ou la Marine ?
Tout simplement pour la simple raison qu'Annick Girardin est la marraine de "Matmut" (2) , le bateau du vainqueur !

Cinquante ans après la Golden Globe Race, course ancêtre du Vendée Globe, la même épreuve avait été refaite à l’ancienne.

Réglementation : les types de voiliers autorisés


Les participants étaient limités à naviguer sur des bateaux aux équipements similaires à ceux qui étaient disponibles à l'époque du Golden Globe Challenge en 1968.

Cela signifie naviguer sans technologie moderne et sans bénéficier des aides à la navigation par satellite.
Les concurrents devaient naviguer sur des bateaux de série de 9,75 m à 10,97 m (32 pieds à 36 pieds) conçus avant 19882, ceux-ci devaient être munis d'une quille pleine longueur avec safran sur le bord de fuite, et avoir été construits à au moins vingt exemplaires.
De plus, les bateaux utilisés devaient être en polyester et avoir un déplacement minimal de 6,2 t.


Les concurrents ont été autorisés à modifier leur bateau uniquement de manière à améliorer leur sécurité. Par exemple, en ajoutant des renforts et des cloisons étanches. Ils pouvaient cependant retirer quelques accessoires trop encombrants, comme la table centrale de la cabine.

Gréement et voiles


Le gréement ne devait pas dépasser la hauteur du voilier d'origine. Les navigateurs ne pouvaient emporter plus de onze voiles à bord des bateaux équipés d'un seul mât (cotre et sloop), et treize voiles pour les voiliers possédant deux mâts (ketch). De plus, les concurrents étaient soumis à une pénalité d'une journée par voile manquante à l'arrivée de la course. Les chaussettes habituellement utilisées pour le spinnaker étaient interdites. Les matériaux récents et autres fibres de haute performances également interdits (Dacron, nylon, polyester...). En outre, les enrouleurs pour le code zéro étaient interdits, mais autorisés pour le génois. Enfin, les élastiques utilisés dans l'objectif de ferler le spi n’étaient pas autorisés, en revanche des brins de laine pouvaient l'être.

Le parcours


La course a débuté le 1er juillet 2018 aux Sables-d'Olonne et conduit d'ouest en est à travers le monde en passant par les trois caps, Cap de Bonne-Espérance, Cap Leeuwin et Cap Horn. Il y avait plusieurs « portes de passage » le long de la route, où les skippers pouvaient être interviewés - sans s'arrêter - et où ils pouvaient transmettre des films et des lettres.

Au final, des 18 engagés sur la ligne départ, seuls 6 devraient être à l’arrivée (le dernier devant arriver en mai).


(1) Jean-Luc Van Den Heede est un navigateur français né le 8 juin 1945 à Amiens.

Il détient le record du plus grand nombre de passages du Cap Horn en compétition, avec un total de 11 passages.
Il commence à naviguer vers 17 ans, jusqu'à devenir moniteur au Glénans. Il devient professeur de mathématiques et s'installe à Lorient, mais à partir de 1989 décide de consacrer sa vie entièrement à la voile.
Dans ce milieu, il est souvent surnommé VDH !
Il participe à la 1ère et à la 2ème édition du Vendée Globe.
VDH est détenteur depuis mars 2004 du "Global Challenge" un tour du monde à l'envers - réalisé contre vents et courants -  en solitaire, sur son bateau « Adrien » (3), prototype conçu par Gilles Vaton, et réalisé spécialement pour cette épreuve.
Il est également champion du monde IMOCA 92/96.
Il a terminé aux places d'honneur du Vendée Globe en 1990 (3ème) et 1993 (2ème), de la Route du Rhum 1998 (2ème) et de la Transat Jacques Vabre 1993 (4ème).
Il a doublé 10 fois le Cap Horn et effectué 5 tours du monde en solitaire.
Le 1er juillet 2018 il participe au Golden Globe Race, qui célèbre un tour du monde historique sans escale et en solitaire, couru en 1968 et remporté par Sir Robin Knox-Johnston .
Après le Mérite Maritime en 1992, il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur en 2004 après avoir battu le record du "Global Challenge". 
En 2005 il crée le groupe de rock « Globalement Vôtre » dont il est le chanteur.
Jean-Luc Van Den Heede a 6 tours du monde à la voile à son actif !

Le site web de Jean-Luc Van Den Heede :
https://www.vdh.fr/

... et pour ne pas bouder notre plaisir

Golden Globe Race - Teaser de la course



VDH sur Matmut tire quelques bords avec Joshua, le bateau du navigateur de légende Moitessier 

Golden Globe Race : le skipper Jean-Luc Van Den Heede à un mois du départ



Golden Globe Race – La playlist musicale de Jean-Luc Van den Heede



VDH présente la Golden Globe Race au Nautic 2016




... 50 ans en arrière : le Golden Globe Challenge de 1968



... et Moitessier, une légende !







Jean-Luc Van Den Heede, dit "VDH"

Avec Daniel Havis, président de MATMUT, du nom du bateau éponyme



Titouan Lamazou et Hugues Aufray


La photo de famille...


... ah ! On avait oublié Hugues Aufray et sa chanson célèbre "Santiano" !


Jean-Luc Van Den Heede explique la course autour du monde


Matmut de Jean-Luc Van Den Heede au départ des Sables d'Olonne


Quelque part au milieu de l'Atlantique


A l'approche des Quarantièmes rugissants, entre les 40 e et 50 e parallèles dans l'hémisphère Sud


Le compas indique le cap et la gite du bateau


Ici pas de GPS : le relevé du point au sextant, à l'ancienne !


Le compteur du loch indique la vitesse


Le mythique Cap Horn, redouté par tous les marins


L'arrivée au Sables d'Olonne le 29 janvier 2019



Le Salon Louis Delgrès (3) de l'hôtel de de Montmorin où s'est déroulée la cérémonie


Elisabeth Félicité Molé-Raymond, d'après Elisabeth Vigée-Lebrun


La présentation au Nautic Paris du 8 décembre 2017 :
Bernard Moitessier et Robin Knox-Johnston, deux navigateurs légendaires


50 ans plus tôt : Robin Knox-Johnston,  premier navigateur à avoir accompli un tour du monde à la voile en solitaire


 L’organisateur, Don McIntyre présente la Golden Globe Race


Jean-Luc Van Den Heede annonce au Nautic Paris de 2017 sa participation au Golden Globe Race


... sous le regard de Matmut


           Les participants au Golden Globe lors du Nautic Paris, le 8 décembre 2017


(2) Matmut est un Rustler 36 (36 pieds = 11 mètres) , un bateau construit en Angleterre en 1990, de série, en polyester, robuste et confortable mais lent et qui roule affreusement dans le petit temps.
VDH confie : « En mars 2016 j'ai mis Matmut en chantier. Nous avons tout inspecté, réparé ou changé si besoin, en l’améliorant chaque fois que c'était possible.

Le pont en teck a été enlevé et nous avons posé un moteur Volvo de 30 cv tout neuf, mis en place un nouvel accastillage, changé l'hélice installé un nouveau mât Sparcraft et de nouveaux enrouleurs Facnor. Un chantier qui a duré 6 mois. La mise à l'eau d'un Matmut rajeuni s'est effectuée le 16 septembre 2016. »


(3) Hugues Aufray est le parrain d'"Adrien", précédent bateau de Jean-Luc Van den Heede

(4) Louis Louis Delgrès était le chef de la résistance contre les troupes consulaires du général Richepance, envoyées par Bonaparte pour rétablir l'esclavage à la Guadeloupe.
Le 28 mai 1802, se voyant perdus, Louis Delgrès et ses 300 compagnons se suicident à l'explosif dans leur refuge de l'Habitation Danglemont à Matouba, en vertu de la devise révolutionnaire « Vivre libre ou mourir »





Lecture de marin...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire